Simon Dupont-Gellert, Designer | FR | Paris, La Chapelle-Saint-Mesmin (Loire Valley) Researcher in AI,UI UX specialist

mélanie pavy

Website Mélanie Pavy

https://melaniepavy.fr

Webdesign

Le site utilise la dernière version de WordPress. Le site possède la fonction jour / nuit. L’écran portfolio présente à la fois en vidéo et en image les principaux travaux de l’artiste. Il est bien sur consultable tant sur votre mobile que sur un grand écran.

Biographie de Mélanie Pavy

Mélanie Pavy vit et travaille entre Paris et la Corse. Initialement cinéaste, sa pratique s’oriente peu à peu vers des formes plus expérimentales, associant installations vidéo et récits littéraires.

Après des études d’histoire et d’anthropologie elle obtient un diplôme de DESS en cinéma à l’Université de Jussieu (DEMC). Elle est quelques mois l’assistante de Véronique Godard à l’ambassade de France de New-York. Puis d’Agnès Varda à Ciné Tamaris. Elle a travailler pendant une dizaine d’années comme monteuse pour le cinéma. En 2020, elle soutient un PhD de recherche création (SACRe) mené à la Fémis et à l’Ecole Normale Supérieure de Paris et récompensé. (mention spéciale du jury « Art, Esthétique, Littérature ») du Prix de Thèse PSL 2021 (présidé par Nicole Brenez).

Long-métrage

Premièrement, son premier long-métrage, Cendres (co-réalisé avec Idrissa Guiro), sorti en salle en juin 2015, reçoit un bel accueil critique. Pour sa réalisation, Mélanie Pavy est pensionnaire de la Villa Kujoyama à Kyôto durant sept mois. Ce séjour, effectué quelques mois après la triple catastrophe du 11 mars 2011, la marque profondément. Le travail vidéo qu’elle développe depuis lors tente d’interroger notre capacité à penser et à mettre en récit la perte d’un monde.

Puis ses œuvres sont montrées dans des musées et des centres d’art comme le Centre Georges Pompidou (Beaubourg), la Villette, le Bal, la Gaîté Lyrique ou la Galerie les Filles du Calvaire. Ses récits sont publiés dans des ouvrages collectifs ou des revues scientifiques et littéraires comme Terrain, Critique ou encore Les Carnets du Paysage. Sa première exposition monographique, Refuge-Oméga, est distinguée comme coup de cœur du Prix du BAL et du Prix COAL, elle est présentée à la Fémis, à l’ENSP-Arles et à 3537 @ l’Hôtel de Coulanges, sur une invitation de Ruth MacKenzie.

Aussi, Mélanie Pavy participe également depuis plusieurs années au collectif Call it Anything, un groupe d’artistes et de scientifiques réunis pour poursuivre un ensemble d’initiatives ayant toutes pour point commun la Grande Catastrophe de l’Est du Japon. En 2020, elle est lauréate de la bourse Art Explora et réside avec l’anthropologue Sophie Houdart à la Cité Internationale des Arts à Paris, pour développer un projet d’écriture et de performance autour de leurs expériences communes dans la région de Fukushima.