(Attention la bêta actuelle ne fonctionne pour l’instant qu’avec Google Reader).

 

Cet outil, baptisé Google Gears, a été présenté lors d’une réunion de programmeurs pour Google à Sydney, en Australie, et permet à Google de concurrencer un peu plus le numéro un des logiciels Microsoft (MSFT).

 

Sa palette comprend le service de courrier électronique (Google Mail), de traitement des documents et travail collaboratif (Docs & Spreadsheets), de messagerie instantanée (Google Talk), de création de blog (Blogger), d’agenda interactif (Calendar), de traitement des photos (Picasa) et de création de page web (Page Creator), et il doit lancer cet été un logiciel de présentation.

 

Ces logiciels d’un nouveau style, surtout s’ils sont aussi utilisables hors-ligne, sont une incursion dans la chasse gardée du numéro un mondial Microsoft, qui tire l’essentiel de ses revenus de ses logiciels payants — son système d’exploitation Windows et sa suite bureautique Office (traitement de texte Word, présentations PowerPoint, tableur Excel).

 

«Avec Google Gears, nous supprimons une des restrictions majeures (…) afin de créer une plate-forme plus forte pour déployer toutes sortes d’applications», a commenté le PDG de Google Eric Schmidt.

 

Google Gears est un logiciel libre, ce qui signifie que tous les développeurs peuvent l’améliorer et l’adapter. Google souhaite d’ailleurs travailler avec d’autres groupes pour créer des normes dans ce secteur.

 

Plusieurs partenaires ont applaudi à cette initiative. «Cette annonce est un pas important pour les applications en ligne», a dit Brendan Eich, directeur technique de Mozilla, qui édite le navigateur internet FireFox.