Le cabinet Forrester Research indique dans l’une de ses dernières études (*), que les dépenses de marketing en ligne devraient croître de façon significative d’ici 5 ans en Europe. Elles doubleraient même, passant d’environ 7,5 milliards d’euros en 2006 à plus de 16 milliards en 2012. Elles pèseront alors 18% du total des budgets médias des entreprises et autres organismes.

Parmi ces dépenses, figureront les postes «classiques» en affichage publicitaire en ligne (bannières, boutons, fenêtres pop-up), qui devraient passer de 2,5 milliards d’euros en 2006 à 5,6 milliards d’euros en 2012.

Une progression qui s’explique, selon les analystes, par l’évolution des modes de consommation. Ainsi, 36% des internautes européens affirment regarder moins la télévision depuis qu’ils surfent; 40% font confiance aux sites de comparaison des prix et aux critiques de produits en ligne d’autres utilisateurs (36%).

Forrester voit comme cause et moyen des outils déjà “classiques” pour la publicité en ligne : recommandations de produits faites par des internautes sur des sites, campagnes publicitaires par e-mail… Mais aussi des outils de la génération web 2.0 : contenus participatifs, réseaux en ligne, blogs et fils RSS.