Le virus “Conficker” aurait infecté près de 9 millions d’ordinateurs. Win32/Conficker.A se copie lui-même en mémoire et commence à se propager vers des adresses IP aléatoires à travers un réseau en exploitant une faille du service Windows Server (SVCHOST.EXE). Si la faille est exploitée avec succès, le ver commande à l’ordinateur ciblé de télécharger une copie du ver depuis l’ordinateur hôte via le protocole HTTP et en utilisant un port aléatoire ouvert par le ver.